Flotte oceanographique française

Présentation

Créé en 2011 le Conseil d’Orientation Stratégique et Scientifique de la flotte hauturière et côtière (COSS) rassemble des personnalités qualifiées pour leur expertise scientifique, des représentants des membres fondateurs de la Flotte océanographique française (FOF), un représentant de l’ANR et les Président(e)s des commissions d’évaluation.

Le COSS agit en tant que Conseil d’Orientation Stratégique et Scientifique de la flotte, constituée en TGIR, tel que recommandé par le Haut Conseil de la Science et de la Technologie dans son avis sur les TGIR du 20 décembre 2007.

Le COSS est la principale instance consultative de la TGIR.

Le COSS formule des propositions et rend des avis, en matière de stratégie quant à l’usage, au fonctionnement et à l’évolution de la flotte que le Codir de l’UMS peut exploiter. Il s'appuie sur les priorités scientifiques issues des prospectives et des divers programmes scientifiques nationaux ou internationaux en considérant leurs évolutions et leurs tendances, afin que la TGIR reste à un haut niveau de performance international. Le COSS prend en compte non seulement les orientations ou prospectives scientifiques dont celles du groupe ad hoc de l’alliance, comme il est soucieux des orientations et des attentes du monde industriel et des grandes politiques structurelles de service public.

Le COSS organise un colloque en juin 2015 centré sur les domaines côtier et littoral français et outre-mer.

Le colloque sur la Flotte Océanographique Française se tiendra
jeudi et vendredi 11 et 12 juin 2015
de 9 h à 19 h (voir programme)
à l’Ecole Nationale Supérieure de Chimie, de Biologie et de Physique
16 Avenue Pey-Berland - 33607 PESSAC
Campus de l’Université de Bordeaux à Talence

Il permettra :

  • aux différentes institutions françaises concernées de présenter leurs priorités d’actions futures ;
  • de faire une restitution des résultats majeurs acquis grâce à la Flotte océanographique française dans les différents domaines considérés (Recherche, Enseignement, Observation, Technologie), avec une large place laissée aux activités dans le domaine côtier (voir dans la suite) ;
  • de faire connaître, en dehors de la communauté des chercheurs et enseignants-chercheurs concernés, les activités de la flotte et les résultats obtenus notamment auprès des collectivités territoriales, du monde socio-économique, financeurs, institutionnels,… ;
  • de renforcer la cohésion des équipes et des laboratoires à l’oeuvre et de favoriser et encourager les collaborations ;
  • de mieux sonder la demande sociétale ;
  • de tenir des échanges prospectifs entre scientifiques et opérateurs, en particulier pour ce qui concerne le continuum côtier-hauturier ;

Ce colloque s’adresse donc à la fois à la communauté des utilisateurs (chercheurs, scientifiques, financeurs, institutionnels), y compris hors de France, et aux décideurs intervenant dans le domaine de le recherche scientifique en mer.