Flotte oceanographique française

La flotte>Navires>Navires de station

Navires de station

Depuis janvier 2013, la flotte des navires de stations fait partie de la Flotte océanographique française. La Flotte est constituée de 7 navires répartis le long des façades maritimes métropolitaines françaises : Sepia II (Boulogne), Neomysis (Roscoff), Albert Lucas (Brest), Planula IV (Arcachon), Nereis II (Banyuls), Antedon II (Marseille) et Sagitta III (Nice). Les ports d'attache de ces navires sont généralement situés à proximité de Stations Marines et d'Observatoires des Sciences de l'Univers (OSU) du CNRS/INSU.

Ces navires, d'une taille comprise entre 10m et 20m de longueur, effectuent des sorties de courte durée (souvent à la journée avec retour au port le soir) dans des zones géographiques limitées (rayon d'action limité à proximité des OSU et Stations Marines).

Ces navires permettent la réalisation de campagnes de :

  • recherche dans les différentes disciplines de l'océanographie : Géosciences et Paléoclimatologie, Physique, Chimie et Biogéochimie, Biologie et écosystèmes, halieutique et évaluation des stocks,
  • d'observation et de surveillance du milieu marin dans les différentes disciplines citées ci-dessus,
  • d'enseignement au bénéfice des universités françaises et européennes dispensant des enseignements des disciplines marines,
  • de technologie notamment pour le développement et le test de nouveaux systèmes instrumentaux.
[1-7 / 7]
1 / 1

Albert Lucas

Albert Lucas

L'Albert Lucas, armé en pêche côtière, opère jusqu'à 20 milles des côtes, principalement dans les Zones de la rade de Brest et la mer d'Iroise ; il est mobilisé en soutien aux diverses activités d'observation, de recherche et d'enseignement en biologie et écologie marine, biogéochimie et océanographie. Les demandes de missions proviennent principalement des équipes permanentes de l'IUEM ou des AMP.

Antedon II

Antédon II

Le navire côtier Antedon II est dédié aux activités côtières océanographiques.

Les activités majeures se partagent autour de 4 thèmes.

  •  L'activité récurrente est une mission d'observation à long terme sur des sites d'études pérennes : SOMLIT-SOFCOM.
  • La deuxième activité est consacrée à l'enseignement, formations des étudiants aux outils dédiés aux prélèvements d'échantillon et à la mise en oeuvre des principaux équipements et instrumentations scientifiques.
  •  Un troisième volet est dédié à l'activité de recherche, comme support logistique pour les prélèvements et la mise en oeuvre instrumentale des projets scientifiques localisés dans la région autour de Marseille (Toulon - Rhône).
  • Une quatrième activité est elle dédiée aux essais technologiques de matériels scientifiques pour l'observation in situ ou la collecte d'échantillons.

Neomysis

Neomysis

Le Neomysis, armé en pêche côtière, opère jusqu'à 20 milles des côtes, principalement dans un rayon de 30 milles autour de Roscoff (entre l'Aber Wrac'h et la Baie de Lannion). Il est mobilisé en soutien aux diverses activités d'observation, de recherche et d'enseignement en biologie et écologie marine, biogéochimie et océanographie, ainsi que pour la collecte de matériel biologique destiné au Centre de Ressources Biologiques Marines. Les demandes de missions proviennent soit des équipes permanentes de la Station Biologique de Roscoff, soit de chercheurs ou stages d'enseignement français ou étrangers accueillis temporairement à la Station.

Néréis II

Néréis

L'activité de la Néréis se concentre en grande partie sur la zone de la côte Vermeille, de la côte jusqu'au point MOLA situé à la verticale du canyon Lacaze Duthiers à 20 milles au large de Banyuls sur Mer Roussillonaise. La Néréis effectue des missions de recherche, d'observation, d'enseignement, d'aquariologie mais aussi des missions de médiation scientifique et de technologie marine avec le pool de bouées instrumentées de l'Observatoire à maintenir. Les engins les plus communément maniés à bord sont les dragues, bennes, filets à plancton, bouteilles, sondes CTD, carottiers...

Planula IV

Planula

Les activités du navire Planula IV se concentrent exclusivement dans le bassin d'Arcachon, les conditions de navigation dans les passes excluant les missions « hors lagune ». La répartition des missions est la suivante, les ¾ sont dédiées à la recherche et l'observation et ¼ à des activités d'enseignement (école thématique et initiation à l'océanographie). Les engins les plus communément maniés du bord sont les dragues, bennes, filets à plancton, bouteilles, sondes et SPI (Sediment Profile Imager).

Sépia II

Sepia II

Le Sépia armé en pêche côtière, opère jusqu'à 20 milles des côtes, principalement dans une zone maritime comprise entre Dieppe et la frontière Belge, pouvant également réaliser des traversées côté Anglais. Il est mobilisé en soutien aux diverses activités d'observation, de recherche et d'enseignement en biologie, écologie marine, biogéochimie et bio optiques Des mesures de courantologie sont également effectuées. Le navire effectue également des études d'impact de centrales nucléaires et d'industrie chimiques sur les eaux marines et les fonds marins.

Sagitta III

sagitta III.gif

Sagitta 3, armé en pêche côtière, opère jusqu’à 20 milles des côtes, principalement dans les Zones de la rade de Villefranche et de la Bouée Boussole. Il est mobilisé en soutien aux diverses activités d’observation, de recherche et d’enseignement en biologie et écologie marine, bio géochimie, sismique et océanographie. Les demandes de missions proviennent principalement des équipes permanentes de l’Observatoire  ou d’EMBRC.