Flotte oceanographique française

Commission Nationale de la Flotte Côtière (CNFC)

La programmation des campagnes scientifiques est le résultat d'un long processus de maturation qui commence par une demande de campagne par les scientifiques qui doivent constituer un dossier explicite sur le travail de recherche qui sera effectué lors de la mission en mer. Ce dossier est ensuite évaluée par l'une ou l'autre des commissions nationales qui classent la campagne en fonction de son niveau d'excellence scientifique.

La CNFC a été instituée en 2009 à la demande des différentes tutelles ministérielles qui souhaitaient, tout comme pour la CNFH, la fusion en une seule commission nationale, des deux comités régionaux (CIRMAT, CIRMED) qui évaluaient les demandes de campagnes scientifiques sur les navires côtiers le long des deux grandes façades maritimes françaises (Manche-Atlantique et Méditerranée).

Mandat et organisation de la CNFC

La CNFC a pour mandat l'évaluation des propositions des campagnes de recherche scientifiques et technologiques françaises demandant à être programmées par l'UMS Flotte océanographique française et faisant appel aux navires océanographiques dans des zones à moins de 20 milles nautiques des côtes.

La CNFC se réunit en séance plénière deux fois par an : au printemps pour évaluer les dossiers de proposition de campagne à la mer, et à l'automne pour évaluer les dossiers de valorisation des campagnes réalisées quatre ou cinq ans auparavant.

Afin d'assurer la permanence de son activité en dehors des séances plénières, la CNFC se dote d'un bureau. Cette structure est constituée du président, des deux vice-présidents, du secrétaire et des représentants des organismes. Deux ou trois membres supplémentaires de la commission peuvent être invités si nécessaire.

Composition de la commission

Les membres de la commission sont nommés pour quatre ans par les directions des organismes de recherche dont les missions et les domaines de compétences nécessitent l'utilisation des navires et/ou des engins de la flotte océanographique française de façade et hauturière : par ordre alphabétique, l'Institut Français de Recherche pour l'Exploitation de la mer (Ifremer), l'Institut National des Sciences de l'Univers (INSU) du CNRS en interface avec l'Institut Écologie et Environnement (INEE) du CNRS, et l'Institut de Recherche pour le Développement (IRD).
 La Commission Nationale de la Flotte Côtière comprend :

  •  Vingt deux membres délibératifs
    • Un président
    • Deux co-présidents
    • 18 membres titulaires
    • 18 membres suppléants
  •  Un secrétaire
  •  Des membres consultatifs
    •  Un représentant de chacune des directions scientifiques des organismes concernées (IFREMER, INSU-CNRS, IRD)
    •  Un représentant de la Division Technique de l'INSU
    •  Un observateur de chacun des gestionnaires de flotte (INSU, IFREMER et IRD)
    •  Un représentant du Parc National d'Instrumentation Océanographique de l'INSU
    •  Le président(e) de la Commission Nationale Flotte et Engins (CNFE) – Évaluation
    •  Un représentant de l'ANR.