Étape 7. Le bilan. Dès la fin de la mission.

Dès la fin de la mission, le chef de mission doit remplir un dossier de compte rendu de mission  (téléchargeable également en version anglaise).

Il est à envoyer dans les meilleurs délais à l'adresse : DFO_campagnes@flotteoceanographique.fr.

Le compte-rendu comprend les rubriques suivantes : 

  • Fiche d’évaluation de Fin de Mission (FEFM) à viser par le commandant et à renvoyer avant le débarquement ;
  • Fiche CSR pour le Sismer, à remplir via le SGC, Système de Gestion de Campagnes, (https://sgc.flotteoceanographique.fr/) ;
  • Fiche d'Information de fin de mission ;
  • Fiche de rapport préliminaire de mission (PCR), avant le débarquement ;
  • Fiche confidentielle à la DFO (si nécessaire) ;
  • Fiche confidentielle gestionnaire technique (si nécessaire) ;
  • Compte rendu sur l'utilisation des radioéléments ;
  • Compte rendu sur l'utilisation des produits chimiques et des hottes ;
  • Compte rendu de perte de matériel.

 A l’issue de la mission et en cas de travaux dans des eaux étrangères, les règles internationales – voir : guide des Nations Unies « Le droit de la mer – La recherche scientifique marine » (The law of the sea) obligent à :

  1. Fournir un rapport préliminaire de mission (voir PCR ci-dessus). Il sera envoyé à la DFO qui l’adressera ensuite aux autorités des eaux étrangères concernées via le canal diplomatique officiel (MEAE).
  2. Dans un second temps, toujours à l’attention de la  DFO, qui l'adressera aux autorités des eaux concernées par votre mission via le canal diplomatique officiel (MEAE) ; les résultats finaux et les conclusions à l’issue de vos travaux scientifiques résultant de cette mission selon un format qui vous conviendra. En cas de demande particulière formulée dans le document d’autorisation de travaux, il pourrait être également demandé des prélèvements et des données, voire une assistance pour leurs traitements et interprétations.

Ces restitutions sont obligatoires et importantes car elles conditionnent directement l’obtention future d’autorisation de travaux dans ces mêmes eaux.

Noter que la FEFM devra être co-signée par le commandant ou l’OPEXO le dernier jour de la mission.