Flotte oceanographique française

Aptitude médicale

Aptitude médicale

Ces règles sont applicables lors d'un embarquement sur :

Alis, Antea, Pourquoi pas ?, L'Atalante, Thalassa, Thalia, L'Europe, Haliotis

 

Aptitude médicale à l'embarquement

Toute personne participant à un embarquement sur un navire océanographique doit :

prendre connaissance des informations concernant la santé et l'embarquement (version anglaise)

en fonction de la mission, consulter le tableau récapitulatif :

> 150 milles d'une structure médicalisée : produire une attestation médicale : fiche d'aptitude à l'embarquement (version française et anglaise), (format pdf) à remplir mission par mission, sur le modèle joint.

< 150 milles d'une structure médicalisée : produire une fiche d'aptitude annuelle.

Pour les personnels Ifremer, elles sont établies par le médecin du travail ; pour les autres, elles peuvent être établies par leur médecin du travail ou leur médecin traitant. Il appartient au chef de mission de fournir l'ensemble des fiches d'aptitude de l'équipe embarquée sous sa responsabilité, au capitaine du navire. En cas d'absence de fiche d'aptitude, il n'y a pas d'embarquement possible.

  • remettre au capitaine, sous pli confidentiel, un questionnaire antécédents médicaux (version anglaise), qui peut être ouvert en tant que de besoin, par le médecin embarqué ou le capitaine lui-même en cas de consultation à distance. Ce questionnaire est obligatoire pour les missions supérieures à 150 milles d'une structure médicalisée, et fortement recommandé, dans l'intérêt des embarquants, pour les missions inférieures à 150 milles.

    Remarque : ces questionnaires et feuilles d'aptitude doivent être collectées par le chef de mission et regroupées dans un dossier spécifique.

NOTA : il est prévu, pour les militaires appelés à embarquer sur les Navires de l'Institut, de se référer au certificat d'aptitude délivrée par la Marine. De plus, cette procédure ne s'applique pas aux observateurs étrangers qui peuvent embarquer au dernier moment et qui sont sous la seule autorité de leur pays d'origine.

Des informations, à l'usage des médecins examinateurs, sont disponibles dans un guide relatif aux contre-indications aux embarquements à bord de navires, pour les personnels non marins professionnels (version anglaise).

Plongées en sous-marins habités

Rappel :

  • Toute personne participant à un embarquement sur un navire océanographique hauturier doit produire une fiche d'aptitude à l'embarquement, ainsi qu'un questionnaire" antécédents médicaux" sous pli confidentiel qu'il remettra, au capitaine du navire.

Toute personne devant plonger en submersible habité doit fournir une attestation médicale rédigée par un médecin du travail en conformité avec l'arrêté du 19 mars 1993.

Cette attestation est à remettre au capitaine du navire. Le capitaine, en liaison avec le responsable engin, n'autorisera à plonger que les personnels ayant fourni l'attestation.

Pour les étrangers l'attestation par un médecin du travail n'est pas obligatoire, celle d'un médecin généraliste peut convenir.

 

Marion Dufresne et L'Astrolabe

Toute personne embarquant sur un de ces deux navires doit remplir ce dossier ipev et santé.